Epilation
Publié le - 1209 clics -

Les épilations idéales pour être jolie à la plage cet été

Depuis quelques jours, le soleil est de retour. On retrouve nos envies de mettre nos gambettes à l’air en portant des petites jupes courtes ou des shorts.

Cela exige, donc, une épilation parfaite de nos parties, que ce soit le maillot pour nos promenades en bikini sur une plage du littoral, nos jambes ou nos aisselles qui doivent être exemptes de tout poil.
Faisons un petit tour de toutes les techniques d’épilation qui existent et quelles sont celles préférables aux autres pour ne pas trop souffrir et avoir une peau parfaite. Ainsi, vous pourrez être la plus belle pour aller danser tout l’été.


L’épreuve du maillot de bain est la plus terrible, et pour pouvoir paraître sans aucun poil disgracieux à l’horizon, je choisirais en premier l’épilation à la lumière pulsée. Réalisée, en institut uniquement, elle permet qu’elle soit durable voire quasiment définitive, elle vous assure, en tout cas, quelques semaines de répit avant une autre séance, parfaite pour les mois à venir.


Il existe maintenant, une épilation définitive grâce à un courant électrique qu’un praticien injecte dans une aiguille reliée à chaque follicule pileux, au bout de 5 à 7 séances, vos poils ont pratiquement disparus. Cela reste assez onéreux et pour les douillettes un peu douloureux.


Sinon, il vous reste l’épilation traditionnelle à la cire, en institut ou dans votre salle de bain. Relativement douloureuse, elle vous assure quelques semaines de répit sans aucun poil à l’horizon et une peau parfaitement douce.


Vous pourrez bien sûr prendre votre rasoir pour éradiquer, pour quelques jours, votre duvet. La repousse est rapide, à renouveler chaque semaine environ.


Pour terminer et pour les personnes qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas allées en institut, vous pouvez toujours utiliser votre bonne vieille crème dépilatoire, à l’odeur infernale, qui vous assurera, pendant un laps de temps très court, d’éradiquer vos poils pour vous permettre de laisser vos gambettes à l’air libre, sans vous ruiner.